Kenya

PRINCIPAUX DEVELOPPEMENTS:

» Plusieurs journalistes agressés pour avoir fait des reportages sur la corruption.

» L'utilisation d'Internet se développe rapidement et fait du Kenya un pôle numérique.

Dans la période qui a précédé les élections de mars 2013, la tension était à son comble parmi les journalistes locaux, qui craignaient une répétition de la violence consécutive aux élections contestées de 2007 au cours de laquelle la presse a été la cible d'attaques et de harcèlement dans le cadre de sa couverture de l'actualité. Plusieurs journalistes ont été menacés ou attaqués durant toute l'année 2012, en représailles à leurs reportages sur la corruption parmi les autorités. Le CPJ a constaté que la plupart des attaques contre la presse ont eu lieu dans l'ouest du Kenya. L'installation du réseau de câbles à fibres optiques a fait grimper le nombre d'utilisateurs d'Internet. Avec le doublement de son taux de pénétration d'Internet depuis 2010, le Kenya avait le plus fort taux d'utilisateurs d'internet en Afrique de l'Est. Le pays est également leader en Afrique de l'Est en termes de nombre d'utilisateurs de téléphone portables avec 29 millions d'abonnés, selon les données de l'Union Internationale des Télécommunications. Le Kenya a continué d'être le principal refuge régional pour les journalistes fuyant leur pays d'origine de peur de subir des attaques ou d'être emprisonnés. Depuis 2007, au moins 52 journalistes se sont réinstallés au Kenya, mais souvent dans des conditions extrêmement précaires.



  • 15

    Menaces et attaques
  • 67%

    Attaques dans les petites villes
  • 2ème

    Pays d'exil
  • 28%

    Taux de pénétration d'Internet
 

Au moins 15 journalistes ont été menacés ou attaqués au Kenya, 10 d'entre eux dans le cadre de leurs reportages sur des sujets liés à la corruption, selon des enquêtes du CPJ.


Les reportages qui ont donné lieu à des attaques :

67%La couverture des sujets liés à la corruption
20%La couverture des opérations de police
13%La couverture de la vie politique locale

 

Selon des enquêtes du CPJ, la majorité des attaques et des menaces contre la presse s'est produite dans les petites villes plutôt que dans les grandes villes. Près de la moitié des attaques ont eu lieu dans l'ouest du Kenya.


Répartition des attaques par zone:

47% L'Ouest du Kenya
20% Nairobi
20% L'Est du Kenya
13% Le centre du Kenya

 

L'Afrique de l'Est a le plus grand nombre de journalistes exilés dans le monde, selon des enquêtes du CPJ. Beaucoup fuient vers le Kenya, qui se classe au deuxième rang des destinations mondiales pour les journalistes en exil.

Principaux pays vers lesquels les journalistes cherchent refuge, 2007-12:
destinations_kenya

 

Le Kenya est en tête des pays de la région de l'Afrique de l'Est en ce qui concerne le taux de pénétration d'Internet, selon les plus récentes données de l'UIT (Union Internationale des Télécommunications.)

La pénétration d'Internet dans la région, selon l'UIT:
»
«
Principales nouvelles durant 2012
 »
«




Diaporama: L'année en photos

Slideshow: Year in Photos