Érythrée

Rapports   |   Cameroun, Somalie, Swaziland, Érythrée, Éthiopie

La Chine est le pays qui emprisonne le plus de journalistes ; deuxième score mondial le plus élevé de l'histoire

Pour la troisième année consécutive, plus de 200 journalistes sont emprisonnés pour l’exercice de leur profession, reflet d’une hausse mondiale de l’autoritarisme. La Chine est le pays dont les prisons renferment le plus de journalistes en 2014. Rapport spécial du CPJ par Shazdeh Omari.

Un manifestant égyptien appelle à la libération du photographe indépendant Mahmoud Abou Zeid, aussi connu sous le nom de Shawkan, qui a été emprisonné depuis août 2013. (AP/Amr Nabil)

17 décembre 2014 0h01 ET

Aussi disponible en
English, Português, Türkçe, Español, Русский, العربية

Rapports   |   Érythrée, Éthiopie

Journalistes emprisonnés dans le monde: le 2e total le plus élevé de l'histoire

Pour la deuxième année consécutive, la Turquie est le pays dont les prisons renferment le plus de journalistes au monde en date du 1er décembre 2013, suivie de près par l'Iran et la Chine, selon un rapport du Comité pour la protection des journalistes (CPJ). Le nombre de journalistes emprisonnés à travers le monde a diminué par rapport à l'année dernière, mais reste proche des records historiques, selon une analyse par Elana Beiser, directrice de la rédaction du CPJ.

 

Des journalistes turcs protestent pour les droits des médias à Istanbul le 5 Novembre 2013. Les manifestants ont marché à la cadence d'un pas par minute pour mettre en surbrillance la lenteur de la justice en Turquie. (AFP / Ozan Kose)

18 décembre 2013 0h01 ET

Attaques contre la presse   |   Érythrée

Attaques contre la presse en 2012: Erythrée

En 2012, le CPJ a identifié l'Érythrée comme le pays qui pratique le plus la censure dans le monde. Aucun organe de presse indépendant local n'a été autorisé à opérer dans ce pays depuis la répression généralisée du gouvernement contre les dissidents en septembre 2001. Le dernier journaliste étranger accrédité a été expulsé en 2007. Les médias d'État fonctionnaient sous le contrôle rigide du ministre de l'Information, Ali Abdu, qui utilisait l'intimidation et l'emprisonnement pour dicter le traitement de l'actualité. Ce pays de la Mer Rouge est le pays qui emprisonne le plus de journalistes sur le continent. Parmi les détenus, figure des journalistes indépendants et des directeurs de publication qui ont été arrêtés en masse dans le cadre de la répression de 2001. De nombreux journalistes des médias publics, qui ont violé en quelque sorte les mesures de contrôle strict du gouvernement, sont aussi en prison. Tous sont détenus sans inculpation dans des lieux secrets. Le gouvernement du président Isaias Afwerki a systématiquement refusé de divulguer le lieu de détention de ces journalistes, leur statut juridique, ou leur état de santé. Les autorités refusent même de confirmer les allégations selon lesquelles certains des journalistes sont morts en détention. Par peur pour leur sécurité, des journalistes de médias d'État fuient le pays en grand nombre. L'Érythrée est cinquième sur la liste des pays qui enregistrent le plus grand nombre de journalistes exilés dans le monde, selon des enquêtes du CPJ. En juillet, le Conseil des droits de l'homme de l'ONU a unanimement condamné «les violations généralisées et systématiques» en Érythrée et nommé un représentant pour enquêter de manière approfondie sur les violations, selon des médias.

14 février 2013 0h03 ET

Érythrée

Les 10 pays maîtres de la censure

L'Érythrée, la Corée du Nord, la Syrie et l'Iran en tête de liste, selon une nouvelle analyse du CPJ

Le président Isaias Afewerki a repoussé des élections et la mise en œuvre d'une constitution depuis 1993. (AFP / Marco Longari)
2 mai 2012 0h01 ET

Attaques contre la presse   |   Érythrée

Attaques contre la presse en 2011: L'Érythrée

Aucune presse indépendante n'a opéré dans ce pays de la Mer Rouge depuis la répression gouvernementale en septembre 2001 contre des opposants qui a conduit à l'emprisonnement de 11 journalistes de renom, sans aucune inculpation ni procès, et à la fermeture forcée de leurs publications. Le gouvernement du Président Isaias Afewerki a systématiquement refusé de communiquer sur le lieu de détention, le statut juridique, ou la santé des journalistes emprisonnés, et n'a même pas confirmé les reportages selon lesquels certains sont morts en détention. Tous ces journalistes sont détenus sans accès à leurs familles ni leurs avocats. Les seuls médias autorisés à opérer dans le pays sont sous l'emprise du ministre de l'Information Abdou Ali, qui impose un contrôle stricte de l'information par l'intimidation et l'emprisonnement. Même les journalistes des médias d'État ont bravé les ordres de «tirer pour tuer » des gardes-frontières pour fuir le pays. Les agents de l'État basés à l'étranger harcèlent et intimident les médias créés par des journalistes en exil. Ces pratiques abusives du gouvernement ont été condamnées par le Parlement européen en septembre 2011, la dernière d'une série de censures au niveau international.

21 février 2012 4h55 ET

Burundi, Cameroun, Érythrée, Éthiopie

Journalistes en prison : L'Iran et la Chine portent le nombre à un total jamais atteint depuis 14 ans

Sous des accusations vagues de menées antiétatiques, 145 journalistes sont actuellement emprisonnés à travers le monde. L'Érythrée, la Birmanie et l'Ouzbékistan sont toujours parmi les pays qui emprisonnent le plus de journalistes au monde, selon un rapport spécial du CPJ.

De l'Afrique aux Amériques, plus de journalistes sont emprisonnés aujourd'hui qu'à aucun autre moment depuis 1996. (AFP)
8 décembre 2010 0h01 ET

Rapports   |   Géorgie, Érythrée

CPJ alerte 2002



Haïti: CPJ est préoccupé par les plans élaborés pour développer un code de la presse

2 juillet 2004 20h20 ET
1 janvier 1950 0h00 ET