Sénégal

Communiqués   |   Sénégal

Sénégal : des journalistes menacés, agressés en pleine période électorale

Un militant fidèle au président Wade a agressé le reporter Bocar Dieng, le laissant avec un œil enflé, suite à son reportage rapportant un présumé bourrage des urnes. (Bocar Dieng)

New York, le 29 février 2012-- Le Comité pour la protection des journalistes  (CPJ) a appelé aujourd'hui les autorités sénégalaises à mener des enquêtes approfondies sur des agressions et menaces récentes contre des journalistes traitant l'actualité de l'élection présidentielle. Le CPJ a documenté au moins 12 cas d'intimidation contre des journalistes et médias. La plupart des incidents impliquaient des responsables des forces de l'ordre et des militants du Parti Démocratique Sénégalais au pouvoir. Le CPJ appelle les autorités sénégalaises à veiller  à ce que la presse puisse faire librement son travail durant le second tour éventuel.

29 février 2012 20h46 ET

Aussi disponible en
English

Communiqués   |   Sénégal

Deux journalistes sénégalais condamnés à trois mois de prison avec sursis

New York, le 20 janvier 2012-- Deux journalistes sénégalais du quotidien privé Le Quotidien ont été condamnés à des peines de prison avec sursis cette semaine pour diffamation du fait de leur couverture sur une rébellion armée dans une région séparatiste, selon des médias.

23 janvier 2012 13h57 ET

Aussi disponible en
English

Blog   |   Sénégal

Journal de Mission: Au Sénégal, l'ingérence politique dans la justice pour les journalistes

Abdoulaye Wade (AFP/Filippo Montegorte)

Par Mohamed Keita

Chez les journalistes sénégalais, subsiste le sentiment que la justice n'est pas de leur côté lorsqu'ils sont victimes d'abus commis par de puissantes personnalités publiques ou des forces de sécurité. Le CPJ a récemment interrogé des journalistes dans la capitale Dakar qui ont été victimes d'agressions dans l'exercice de leurs fonctions, ou qui ont été les cibles d'actes criminels apparemment en représailles à leur travail. En examinant trois affaires qui ont défrayé la chronique, le CPJ a descellé des cas d'ingérence politique dans le cours de justice, mettant en cause l'indépendance du système judiciaire sénégalais.

27 juin 2011 16h18 ET

Aussi disponible en
English

Communiqués   |   Sénégal

Un véhicule de l’État sénégalais identifié dans l’agression de maisons de presse privées

New York, le 19 août  2008— Le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) est alarmé par des témoignages selon lesquelles un véhicule de l’État a été utilisé pour saccager les bureaux de deux journaux indépendants sénégalais dimanche dernier. Les attaques se sont produites juste trois jours après qu’une autorité du pays a proféré des menaces de représailles non spécifiées contre ces journaux pour des articles critiques.

21 août 2008 19h43 ET

Communiqués   |   Sénégal

SÉNÉGAL: la police empêche la médiatisation de violentes manifestations

New York, le 31 mars 2008--La police de la capitale sénégalaise, Dakar, a agressé un journaliste de télévision faisant un reportage en direct sur une violente manifestation contre le gouvernement dimanche dernier, selon les journalistes locaux et les médias. Elle a ensuite fait une descente à la station du journaliste et a saisi des cassettes d'images.

31 mars 2008 12h00 ET

Lettres   |   Sénégal

TITLE

Le 15 novembre 2007 Son Excellence Abdoulaye Wade Président de la République du Sénégal Ambassade de la République du Sénégal aux Etats-Unis 2112 Wyoming Avenue, NW Washington, DC 20008 Fax: (202) 332-6315 Monsieur le Président, En tant qu’organisation indépendante, à but non lucratif, dévouée à la défense de la liberté...

15 novembre 2007 12h00 ET

Communiqués   |   Sénégal

Les menaces d’un ministre enregistrées dans une salle de rédaction au Sénégal

New York, le 9 août 2007 —Cette semaine un responsable du gouvernement sénégalais, accusé d’avoir menti sur ses diplômes, a menacé des reporters avec violence, selon des bulletins d’information et des journalistes locaux.

Le ministre des Transports, Farba Senghor, a en effet menacé mardi, à travers le combiné d’une salle de rédaction de « casser la figure » à un reporter du quotidien privé Walf Grand-Place, Pape Sambaré Ndour, après l’avoir qualifié de « bâtard », a déclaré le directeur du Walf Grand-Place, Jean Meïssa Diop. Des journalistes ont entendu le ministre sur un combiné, et l’ont enregistré. Dans cet échange, Senghor aurait prévenu Diop : « je vais vous détruire, ton journaliste et toi », selon une copie qui a ensuite été publiée dans le journal. Walf Grand-Place va porter plainte contre Senghor pour avoir proféré des menaces de violences, et transmettra ensuite l’enregistrement au Syndicat des Professionnels de l'Information et de la Communication du Sénégal, a affirmé Diop.

9 août 2007 12h00 ET

Communiqués   |   Sénégal

Au Sénégal, un responsable du parti au pouvoir accusé d’avoir menacé le personnel d’une radio

New York, le 20 avril 2007—Un home politique du parti au pouvoir est accusé d’avoir menacé une station de radio privée dans la ville de Mbacké, à 168 kilomètres à l’est de la capitale Dakar, à la suite de critiques faites contre lui par un auditeur au cours d’une émission interactive, selon des journalistes et la presse locale. L’homme politique a plus tard nié avoir fait quelconques menaces.

Moustapha Cissé Lô et une douzaine de ses partisans ont assiégé les locaux de Radio Disso FM à la suite de propos critiques d’un auditeur anonyme pendant un programme interactif dont le thème portait sur les élections législatives de juin. La direction de la station a rencontré le groupe après avoir subi pendant 45 minutes les menaces proférées par Lô et ses partisans qui se trouvaient à l’extérieur des locaux de la station.
20 avril 2007 12h00 ET

Communiqués   |   Sénégal

Au Sénégal, un journaliste condamné à une peine de prison ferme

New York, le 18 avril 2007 - Un tribunal de la capitale Dakar a condamné le directeur de publication d’un quotidien à une peine de prison et des dommages et intérêts lourds dans un procès en diffamation à la suite d’un article claironnant un présumé scandale de corruption dans une affaire politique de haut niveau, selon la presse locale et les journalistes sur place.

Ndiogou Wack Seck du journal privé, mais proche du gouvernement, Il Est Midi a été condamné à six mois de prison ferme et 40 millions de francs CFA (41 000 dollars américains) en dommages et intérêts, d’après les mêmes sources. Seck a été interdit d’exercer comme directeur de publication pendant trois mois et son journal s’est vu infligé une interdiction de parution pendant la même période. Ni le journaliste, ni un avocat de défense n’étaient présents à la cour. Seck est présentement l’objet d’un mandat d’arrêt.
18 avril 2007 12h00 ET
En savoir plus Sénégal »