Go »
  Go »

Tchad


Lagos, Nigeria, le 14 novembre 2012--Le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) appelle les autorités tchadiennes à enquêter sur des allégations selon lesquelles le maire de la ville méridionale de Doba et ses proches intimideraient des journalistes travaillant pour une station de radio communautaire privée.

Lagos, Nigeria, le 05 octobre 2012- Les autorités tchadiennes ne devraient pas réprimer les reportages de presse sur la dissidence politique, a déclaré le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) à la suite de l'acharnement judiciaire contre le bihebdomadaire N'Djamena Bi-Hebdo et son directeur de publication.

New York, le 16 octobre 2009—Un journaliste camerounais a été sommairement expulsé du Tchad mercredi dernier par les autorités de ce pays, un jour après qu’il a écrit un article contestataire en réponse à la suggestion d’un responsable du gouvernement selon laquelle le prix Nobel de la paix aurait dû être attribué au président tchadien, Idriss Deby.

Le 3 Mars 2008

Président Idriss Deby Itno
Président de la République du Tchad
C/o Ambassade du Tchad aux Etats-Unis
2002 R Street, NW
Washington, D.C. 20009
Fax: (202) 265-1937

Monsieur le Président,

Nous vous écrivons pour exprimer notre inquiétude à propos des restrictions croissantes à l'encontre de la presse indépendante tchadienne, jadis dynamique, particulièrement suivant l'assaut meurtrier des rebelles sur la capitale, N'Djamena, en début février.

New York, 17 janvier 2008—La police de la capitale tchadienne, N'djamena,  a fermé mercredi par la force une station de radio et a arrêté son directeur sur des allégations de diffamation, suite à la diffusion d’un communiqué de presse d’une association qui milite pour la défense des consommateurs, selon les journalistes locaux et les médias.

Les locaux de la radio FM Liberté sont ainsi restés fermés sous surveillance policière aujourd’hui et le directeur de cette station, Djekourninga Kaoutar Lazare, va devoir passer sa deuxième nuit consécutive en détention, soulignent les journalistes locaux.

New York, le 18 juillet 2005 - Deux journalistes ont été condamnés, respectivement à trois ans et à trois mois de prison, suite à des articles critiquant le président Idriss Déby parus dans l'hebdomadaire privé L'Observateur, selon des sources locales. Le Comité pour la protection des journalistes condamne cette décision, et demande aux autorités la libération immediate des deux journalistes.

Le rédacteur en chef du journal, Ngaradoumbé Samory et le journaliste indépendant Garondé Djarma ont été écroués dans la capitale, N'Djamena, après l'énoncé du verdict, selon les mêmes sources.
  Go »


TAILLE DU TEXTE
A   A   A
CONTACTEZ-NOUS

Afrique

Coordonnateur du plaidoyer pour l'Afrique:
Mohamed Keita

Consultant pour l'Afrique de l'Est:
Tom Rhodes

mkeita@cpj.org
trhodes@cpj.org

Tél: 212-465-1004
(poste 117)
Fax: 212-465-9568

330 Septième Avenue, 11e étage
New York, NY 10001 USA

Blog de Mohamed Keita
Blog de Tom Rhodes

Catégories récentes
souscrivez
Tchad Fil Atom