Haïti

2004

Communiqués   |   Haïti

LE CPJ COMMUNIQUE UN RAPPORT SPÉCIAL SUR HAïTIJournalistes pro-Aristide à présent en danger

New York, le 26 juillet, 2004—Les journalistes en Haïti continuent à travailler dans un climat d'insécurité près de cinq mois après le départ du Président Jean-Bertrand Aristide, mais les risques sont devenus particulièrement graves pour les sympathisants de l'ancien chef d'Etat, selon un rapport publié aujourd'hui par le Comité pour la Protection des Journalistes (CPJ).

L'enquête du CPJ, intitulée "Prises de position," révèle aussi un problème grave dans les régions du nord et du centre d'Haïti, où d'anciens rebelles ont menacé, harcelé, et illégalement détenu des journalistes. Avec une présence policière minimale dans ces zones du pays, des groupes armés illicites et d'anciens membres de l'armée officielle en dissoute ont pris sur eux de remplacer les forces de l'ordre.
26 juillet 2004 12h00 ET

Communiqués   |   Haïti

Un journaliste tué et un autre blessé

New York, le 8 mars 2004--Le Comité pour la Protection des Journalistes (CPJ) pleure la perte d'un journaliste de la télévision espagnole tué hier après-midi, lorsque des hommes armés ont tiré sur des manifestants dans la capitale d'Haïti, Port-au-Prince. Les manifestants réclamaient des poursuites judiciaires contre l'ancien président Jean-Bertrand Aristide. Un journaliste américain a été également blessé lors de l'incident.
8 mars 2004 12h00 ET

Communiqués   |   Haïti

CPJ DENONCE LA VIOLENCE CROISSANTE À L’ENCONTRE DES JOURNALISTES EN HAÏTIUn journaliste paralysé par une balle dans la nuque

New York, le 24 février 2004—Le Comité pour la Protection des Journalistes (CPJ) s’inquiète du nombre croissant des attaques violentes contre les journalistes et les stations de radio en Haïti à la veille d'une rébellion dont le but est de renverser le président Jean-Bertrand Aristide.

Samedi, le 21 février, des insurgés non identifiés ont tiré sur Pierre Elisem, directeur et propriétaire de Radio Hispagnola, dans la ville de Trou du Nord, au nord-est du pays, selon les medias du pays. Elisem a été atteint d'une balle dans la nuque qui l’a paralysé, selon son médecin.
24 février 2004 12h00 ET

Communiqués   |   Haïti

HAÏTI : CPJ S’INQUIÈTE DES MENACES RÉCENTES À L'ENCONTRE DES JOURNALISTES

New York, le 20 février 2004—Le Comité pour la Protection des Journalistes (CPJ) s’inquiète des récentes menaces de mort qu'a reçues Sony Bastien, qui est président et directeur général de la station de radio privée Radio Kiskeya, basée à Port-au-Prince, à cause de son travail.

Les menaces à l'encontre de Bastien surviennent après la diffusion par le journaliste d’un éditorial, le 5 février, qui critiquait le président Jean-Bertrand Aristide pour avoir accusé l'Association National des Medias Haïtiens (National Association of Haitian Media), une association de propriétaires de medias haïtiens, d’être lié avec les groupes armés qui ont récemment pris d'assaut plusieurs régions d'Haïti.
20 février 2004 12h00 ET
« 2003 | 2006 »