Go »

Internet


Les téléphones portables des journalistes permettent aux autorités de les localiser et de démasquer leurs sources. Par Danny O'Brien

(AFP/Filippo Monteforte)

Dénoncer les agresseurs tapis sur Internet

Dans cette photo prise par un correspondent clandestin de la Voix démocratique de Birmanie, une agence de presse en ligne opérant en exile, des moines bouddhistes mènent des protestations contre la junte militaire au pouvoir (DVB/AP) Par Danny O'Brien

Au cours de la dernière décennie, ceux qui ont utilisé l'Internet pour rapporter des informations auraient pu supposer que la technologie de pointe était en leur faveur. Cependant, les journalistes en ligne sont maintenant confrontés à plus de risques que ceux qui travaillent dans des conditions dangereuses. Ils se retrouvent victimes de nouvelles attaques qui ne ciblent que ce nouveau médium. Destinés à la surveillance en ligne des rédacteurs, à travers des logiciels malveillants personnalisés pour la censure « juste à temps » faire planter des sites d'informations controversées sur Internet au moment le plus inopportun, les outils en ligne pour attaquer la presse sont maintenant plus intelligents et se propagent davantage.

  Go »


TAILLE DU TEXTE
A   A   A
CONTACTEZ-NOUS

Afrique

Coordonnateur du plaidoyer pour l'Afrique:
Mohamed Keita

Consultant pour l'Afrique de l'Est:
Tom Rhodes

mkeita@cpj.org
trhodes@cpj.org

Tél: 212-465-1004
(poste 117)
Fax: 212-465-9568

330 Septième Avenue, 11e étage
New York, NY 10001 USA

Blog de Mohamed Keita
Blog de Tom Rhodes

Catégories récentes
souscrivez
Internet Fil Atom