Afrique

Communiqués   |   Burkina Faso

Le Burkina Faso suspend la retransmission en direct des émissions politiques organisées par les médias

Abuja, Nigéria, 19 mai 2015--Le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) invite les autorités burkinabés à lever sa suspension de la retransmission en direct des émissions politiques dans le pays. L’interdiction de trois mois intervient au moment où le Burkina Faso se prépare à la tenue des élections en octobre.

19 mai 2015 18h19 ET

Aussi disponible en
English

Communiqués   |   Burundi

Les autorités burundaises sévissent contre les medias en amont des élections

Nairobi, le 29 avril 2015 -- Le Comité pour la protection des journalistes condamne le harcèlement des journalistes et des organes de presse au Burundi et appelle les autorités à leur permettre de couvrir les manifestations en amont des élections prévues en mai et en juin. La police a interrompu la transmission d'au moins trois stations de radio et les sociétés des télécommunications ont reçu l'ordre de suspendre l'accès des téléphones portables aux médias sociaux, selon les informations et les journalistes locaux.

29 avril 2015 18h19 ET

Aussi disponible en
English

Blog   |   Burundi

Le débat sur la loi sur la presse et la libération d'un journaliste rendent l'espoir aux médias burundais

Tom Rhodes/représentant du CPJ pour l'Afrique de l'Est

Les journalistes burundais pourraient finalement avoir plus de marge pour s'exprimer librement à l'approche des élections controversées dans leur pays cette année, après que l'Assemblée législative a fait pression pour modifier la loi draconienne sur la presse et qu'un directeur de station de radio a été libéré sur caution.

10 mars 2015 18h45 ET

Aussi disponible en
English

Communiqués   |   Nigeria

Le Nigeria doit autoriser les journalistes internationaux à couvrir les élections.

Abuja, Nigeria, le 03 février 2015- Le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) a aujourd’hui demandé aux autorités nigérianes de tout mettre en œuvre pour accorder aux journalistes internationaux le visa d’entrée afin qu’ils puissent couvrir les élections prévues ce mois.

3 février 2015 18h35 ET

Aussi disponible en
English

Communiqués   |   République Démocratique du Congo

Un journaliste congolais assassiné à Goma, la capitale du Nord-Kivu

Nairobi, le 29 décembre 2014--Le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) a aujourd'hui appelé les autorités congolaises à enquêter de manière approfondie sur l'assassinat vendredi dernier du journaliste de la Radio-télévision nationale congolaise (RTNC) Robert Chamwami Shalubuto à Goma, la capitale de la province du Nord-Kivu, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), et à traduire les responsables en justice.

29 décembre 2014 21h59 ET

Aussi disponible en
English

Communiqués   |   Benin

Le CPJ demande au Parlement béninois de rejeter les dispositions d'un projet de loi pénalisant la diffamation

Abuja, Nigeria, le 23 décembre 2014-- Le Parlement en République du Bénin doit se prononcer sur un projet de loi sur les médias qui menace d'emprisonner les journalistes pour offense au chef de l'Etat ou à d'autres responsables du gouvernement, selon des médias. Le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) demande ainsi au Parlement de rejeter toute mesure dudit projet de loi qui pourrait envoyer des journalistes en prison pour l'exercice de leur profession.

24 décembre 2014 12h14 ET

Aussi disponible en
English

Rapports   |   Cameroun, Somalie, Swaziland, Érythrée, Éthiopie

La Chine est le pays qui emprisonne le plus de journalistes ; deuxième score mondial le plus élevé de l'histoire

Pour la troisième année consécutive, plus de 200 journalistes sont emprisonnés pour l’exercice de leur profession, reflet d’une hausse mondiale de l’autoritarisme. La Chine est le pays dont les prisons renferment le plus de journalistes en 2014. Rapport spécial du CPJ par Shazdeh Omari.

Un manifestant égyptien appelle à la libération du photographe indépendant Mahmoud Abou Zeid, aussi connu sous le nom de Shawkan, qui a été emprisonné depuis août 2013. (AP/Amr Nabil)

17 décembre 2014 0h01 ET

Aussi disponible en
English, Português, Türkçe, Español, Русский, العربية

Rapports   |   Rwanda

L'héritage du génocide rwandais inclut la restriction des médias et l'autocensure

Vingt ans après les massacres, le Rwanda est stable mais ses médias sont soumis à des restrictions

Le gouvernement rwandais a progressé à grands pas pour ramener la stabilité dans le pays depuis le génocide de 1994 qui a coûté la vie à 800 000 personnes, mais les progrès pour accorder plus de liberté à la presse sont lents. Si le contrôle étatique des médias s'est assoupli, de nombreux journalistes craignent toujours que les réglementations ne soient pas suffisantes pour mettre un terme au harcèlement et aux menaces, et le manque d'investissement nuit à leur réputation professionnelle. Rapport spécial du Comité pour la protection des journalistes, par Anton Harber

Des membres de la presse avec le président Kagame. La réglementation relative aux médias a été assouplie au Rwanda mais d'après les journalistes, l'autocensure est toujours très répandue. (Reuters/Munyarubuga Fred/Presidential Press Unit/Handout)
8 décembre 2014 0h01 ET

Blog   |   Libéria, Sierra Leone

Dans les pays touchés par le virus Ebola, autorités et journalistes doivent collaborer

Peter Nkanga, représentant du CPJ pour l'Afrique de l'ouest

La crise de l'Ebola qui touche actuellement l'Afrique de l'ouest se poursuit et les journalistes chargés de documenter le virus sur le terrain sont pris entre les autorités désireuses de contrôler la façon dont la flambée épidémique est relatée, et le risque d'être eux-mêmes victime de cette maladie.

17 octobre 2014 18h26 ET

Aussi disponible en
English

Blog   |   République Démocratique du Congo

A l'approche des élections en RDC, davantage d'attaques contre la presse sont à craindre

Rachael Levy/Chargée du programme en ligne sur Google du CPJ

La tension est en train de monter en République démocratique du Congo (RDC) après l'annonce d'une possible modification de la constitution pour permettre au président Joseph Kabila, qui est au pouvoir depuis 2001, de briguer un troisième mandat en 2016. Tandis qu'en vertu de la constitution actuelle, le président peut briguer au maximum deux mandats de cinq ans.

18 août 2014 11h22 ET
En savoir plus Afrique »