Rapports

Rapports

Meurtres de journalistes restés impunis

Indice mondial de l'impunité en 2016

Publié le 27 octobre 2016

Dans son dernier Indice mondial de l'impunité, qui met en lumière les pays où les assassins de journalistes échappent à la justice, le CPJ a trouvé que parmi les taux d'impunité les plus élevés pour les meurtres de journalistes figurent ceux que l'on peut attribuer aux exécutions commises par des groupes islamistes. Le pays en tête du classement depuis deux ans est la Somalie, où le groupe militant al-Shabaab est soupçonné d'être impliqué dans la majorité des meurtres de personnel des médias, suivie par l'Irak et la Syrie, où des membres du groupe militant État islamique a assassiné au moins six journalistes au cours de la dernière année.

27 octobre 2016 8h00 ET

Aussi disponible en
Português, English, Русский, Español, العربية

Rapports

La Chine et l'Égypte emprisonnent un nombre record de journalistes

L’Égypte arrive en deuxième position derrière la Chine à titre de pays emprisonnant le plus de journalistes en 2015. Dans le monde entier cette année, le nombre de journalistes derrière les barreaux pour l’exercice de leur profession a connu une baisse modérée, mais une poignée de pays continue d’utiliser l’emprisonnement systématique pour faire taire les critiques. Un rapport spécial d’Elana Beiser pour le CPJ

Le photojournaliste égyptien connu sous le nom de Shawkan comparaît devant le tribunal au Caire en mai 2015 pour la première fois après plus de 600 jours en prison. Un nombre record de journalistes est détenu en Égypte en 2015. (AP/Lobna Tarek)

15 décembre 2015 0h01 ET

Aussi disponible en
English, Русский, العربية, Español, Português, Türkçe

Rapports   |   Tunisie

En Tunisie, la liberté de la presse s'érode sur fond de craintes pour la sécurité

La liberté de la presse, qui a été durement gagnée en Tunisie, est désormais menacée. En effet, plusieurs journalistes se trouvent aujourd'hui pris en tenaille, entre la violence des extrémistes, et l'hypersensibilité aux critiques des services de sécurité, perceptible particulièrement à l'aune des attentats meurtriers. Pendant que les militants islamistes menacent les médias, le gouvernement introduit une législation restrictive et les forces de sécurité harcèlent, voire même agressent en toute légalité les journalistes. Dans ce climat encore plus exacerbé par les différends relatifs à la réglementation, certains organes de presse ont recours à l’autocensure. Un rapport spécial de Safa Ben Said pour le CPJ.

Un journaliste tient devant lui le cadre d'un poste de télévision lors d'une manifestation en 2012. Les organes de presse tunisiens ont subi de nombreuses pressions en 2015. (Reuters/Anis Mili)
27 octobre 2015 7h00 ET

Rapports

Meurtres de journalistes restés impunis

L'épave de la voiture qui appartenait à Yusuf Ahmed Abukar, tué lors de l'explosion d'une bombe en juin 2014. Au moins 30 journalistes ont été assassinés en toute impunité en Somalie depuis 2008. (AP/Farah Abdi Warsameh)

L'Indice de l'impunité du CPJ en 2015 : un rapport qui met en lumière les pays dans lesquels les assassins de journalistes échappent à la justice.

8 octobre 2015 12h01 ET

Aussi disponible en
English, Русский, Español, Português, العربية

Rapports

Un exercice d'équilibre

Résumé

L’Union européenne se présente comme un modèle de liberté de la presse et comme une puissance globale exemplaire. Toutefois, si nombre de ses 28 Etats membres figurent aux premières places des palmarès internationaux de la liberté de la presse, l’UE est confrontée à des défis importants qui sapent cette liberté. Et de nouvelles menaces se font jour.

29 septembre 2015 4h00 ET

Aussi disponible en
English, العربية, Русский, Español, Türkçe

Rapports   |   Syria

Exilés : quand votre pays est l'endroit le plus dangereux pour les journalistes

Les journalistes syriens sont à la fois harcelés ou emprisonnés par le régime d'Assad et menacés ou attaqués par des groupes militants comme l'État Islamique, ce qui a contraint des dizaines d'entre eux à s'exiler. Voici quatre de leurs histoires. Un rapport spécial de Nicole Schilit pour le Comité pour la Protection des journalistes.

17 juin 2015 0h01 ET

Rapports

Fixer les limites : les caricaturistes menacés

Le 7 janvier, deux hommes armés ont fait irruption dans les bureaux du magazine satirique Charlie Hebdo, tuant huit journalistes et mettant en évidence les risques auxquels sont confrontés les caricaturistes. Mais avec la capacité de leur travail de transcender les frontières et les langues, et de simplifier les situations politiques complexes, les menaces dont font l'objet les caricaturistes à travers le monde—qui sont emprisonnés, forcés à se cacher, menacés de poursuites ou assassinés—dépassent largement l'extrémisme islamique. Un rapport spécial de Shawn W. Crispin pour le Comité pour la protection des journalistes.

19 mai 2015 0h01 ET

Aussi disponible en
English, Español, Português, العربية

Rapports

Les journalistes internationaux ont été tués à un taux plus élevé en 2014; Moyen-Orient la région la plus meurtrière pour la presse

La Syrie est le pays le plus meurtrier au monde pour les journalistes pour la troisième année consécutive ; tandis que le nombre de journalistes internationaux tués en 2014 est plus élevé qu'au cours des dernières années, selon un rapport spécial du CPJ par Shazdeh Omari

Lors d'une manifestation au Pakistan, les journalistes tiennent des photos d'Anja Niedringhaus, une photographe de l'agence américaine Associated Press (AP) qui a été tuée en Afghanistan en avril. (Reuters/Faisal Mahmood)

23 décembre 2014 0h01 ET

Rapports   |   Cameroun, Somalie, Swaziland, Érythrée, Éthiopie

La Chine est le pays qui emprisonne le plus de journalistes ; deuxième score mondial le plus élevé de l'histoire

Pour la troisième année consécutive, plus de 200 journalistes sont emprisonnés pour l’exercice de leur profession, reflet d’une hausse mondiale de l’autoritarisme. La Chine est le pays dont les prisons renferment le plus de journalistes en 2014. Rapport spécial du CPJ par Shazdeh Omari.

Un manifestant égyptien appelle à la libération du photographe indépendant Mahmoud Abou Zeid, aussi connu sous le nom de Shawkan, qui a été emprisonné depuis août 2013. (AP/Amr Nabil)

17 décembre 2014 0h01 ET

Aussi disponible en
English, Português, Türkçe, Español, Русский, العربية

Rapports   |   Rwanda

L'héritage du génocide rwandais inclut la restriction des médias et l'autocensure

Vingt ans après les massacres, le Rwanda est stable mais ses médias sont soumis à des restrictions

Le gouvernement rwandais a progressé à grands pas pour ramener la stabilité dans le pays depuis le génocide de 1994 qui a coûté la vie à 800 000 personnes, mais les progrès pour accorder plus de liberté à la presse sont lents. Si le contrôle étatique des médias s'est assoupli, de nombreux journalistes craignent toujours que les réglementations ne soient pas suffisantes pour mettre un terme au harcèlement et aux menaces, et le manque d'investissement nuit à leur réputation professionnelle. Rapport spécial du Comité pour la protection des journalistes, par Anton Harber

Des membres de la presse avec le président Kagame. La réglementation relative aux médias a été assouplie au Rwanda mais d'après les journalistes, l'autocensure est toujours très répandue. (Reuters/Munyarubuga Fred/Presidential Press Unit/Handout)
8 décembre 2014 0h01 ET
En savoir plus Rapports »